Copyright 2024 - Cyclo Club Le Versoud

SUJET : WE CHATEAU ARNOUX JOUR 1

WE CHATEAU ARNOUX JOUR 1 09 Mai 2023 21:15 #9492

Bonjour au cyclos restés sur Le Versoud
un petit résumé du jour 1,
après l'arrivé à l'office du tourisme et laissés nos bagages, nous avons suivi un parcours qui nous avais préparé version longue
départ Château Arnoux, Aubignosc, La Peyrouse, La Tuilerie, Bevon, un petit décrochage de 10Km pour boire du café jusqu'à Noyers sur Jabron et retour sur le chemin du col de la Graille, une montée pas trop pointue mais la chaleur nous a fatiguée.Descente sur Saint Etienne les Orgue, Fontienne, un petit rallongement de 20Km jusqu'à Forcalquier ou un petit arrêt au bar était salutaire, retour sur le parcour jusqu'à Sigonce,Montlaux, Mallefougasse-Auges et final sur une dèrnière montée pour le Gite.
notre journée se termine avec 127Km 2150D+ et une moyenne de 19,6Km/h
Une nuit de repos bien méritée.
Hugues fait un petit reportage aussi je lui laisse le soins d'apporter ses ressentis
Edmond
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: orussier, Jean-Marc

WE CHATEAU ARNOUX JOUR 1 09 Mai 2023 21:19 #9493

Voici quelques photos


IMG-20230506-WA0000.jpg



IMG-20230506-WA0003.jpg



IMG-20230506-WA0005.jpg



IMG-20230506-WA0006.jpg
Dernière édition: 09 Mai 2023 22:46 par orussier.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: orussier, Jean-Marc

WE CHATEAU ARNOUX JOUR 1 10 Mai 2023 08:42 #9494

Arrivés vers 11h à Charteau Arnould, on décide manger avant de partir – au contraire des VTTistes – histoire de voyager léger. Puis départ par pour la vallée du Jabron. Ca commence mal, on a pas bien regardé la carte et on, s’enfile une petite route qui se transforme en chemin pour VTT. Demi-tour, un coup de smartphone et c’est parti. On est tout de suite dans l’ambiance avec une petite route en corniche qui surplombe la vallée. On avance, on prend à gauche pour la vallée du jabron, il est 12-13h, et on a besoin d’un café. Malheureusement, c’est le désert, et apres deux trois échecs, et on décide de re-regarder le smartphone. Il faut faut faire un détour de 10km (AR) pour un café. On décide que ça vaut le coup. On savoure l’espresso en 3 min, remplit les gourdes et c’est parti pour l’ascension de la montagne de la Lure.

23km de montée, plutôt douce, une première partie très irrégulière à 2%, mais truffée de raidards, petites descente et plat. C’est très sauvage, pas de voiture, quelques vélos qui descendent et quelques motos. Par contre, il faut chaud. Très chaud. Les pieds gonflent, la selle chauffe … Et l’eau des gourdes descend à vue d’œil. Au bout de 10km, la pente se stabilise enfin vers 6%. Ca devient monotone, et malgré la douceur de la pente, on a du mal à trouver notre rythme. La chaleur sans doute. Rapidement, je n’ai plus d’eau et de je me rationne avec une gorgée par km, Edmond décroche revient, redécroche, rerevient ... On arrive enfin au col du pas de la graille. Enfin de l’air ! 1500m d’altitude, une très belle vue. Edmond, qui en a plein de les pattes veut échanger son vélo contre une moto … Rien à faire, la motarde ne veut pas négocier. Dans le coin ils une notion très étrange des cols : au lieu de descendre après, la route encore ! Encore 3km et 200m de dénivelé avant d’atteindre un nouveau col. Le paysage est désertique, presque lunaire. Il parait que ça ressemble au Ventoux, mais comme je n’ai jamais fait le Ventoux, je ne vais pas insister. Attention, le dernier col n’est pas le sommet de la montagne de la Lure. Il faut emprunter une piste défoncée pour la gagner. Je décide d’y aller, pendant d’Edmond m’attend en bas. Presque 1km de piste caillouteuse, je fais gaffe à ne pas tomber et à ne pas défoncer mes pneus … Je pense à mon VTT … Enfin le sommet ! la vue est vertigineuse et grandiose, ca valait le coup. Vue sur le Ventoux, une bonne partie des Alpes et de la Provence. Les photos ne rendront rien sans doute, pas grave, je mitraille quand même. Puis je redescends retrouver mon acolyte. Il fait bon, l’altitude (1850m), nous apporte la fraîcheur qui nous a tant fait défaut en montant.

Et c’est parti pour la descente. 20 km de descente rapide et ludique, sur une route large, empruntée seulement par quelques motos. Les nombreuses épingles se négocient bien grâce à une très bonne visibilité. J’ai froid ! Edmond avait mis la verste. Plutôt que de m’arrêter j’ai préféré pédaler ! 50, 60, 70 km/h parfois, c’est grisant. Edmond suit à quelques dizaines de mètres, tout va bien. On en profite pour peaufiner nos talents de descendeurs, optimisant les freinages et les trajectoires. Arrivés à Saint Etienne les orgues, ca se réchauffe significativement. Edmond propose de rallonger un peu le parcours pour passer pour Forcalquier, petit village de caractère, et me promet pour me convaincre qu’on y boira un coup. 15km de rab. Mais avant il y a une petite bosse à franchir ! 3km de montée, les jambes sont lourdes, mes gourdes toujours vides, mais le ravitaillement se mérite. Passé Fontienne, on remprunte une route de corniche, la végétation est clairement méditerranéenne, le cadre est magnifique, mais bien sûr, revers de la médaille, la route n’est pas plate !

Forcalquier est enfin en vue, on y descend sans réfléchir. On préfère s’asseoir sur une table en terrasse plutôt que de faire la visite du centre ville. Des tonnerres de klaxons ! on est fiers d’etre accueillis ainsi de nous rendre compte que ce n’était pour nous mais pour un mariage ! Il ne nous reste « que » 28km à faire pour arriver au gîte, le plus dur est fait, je décide donc de prendre une bière, Edmond est plus sage avec un Perrier citron. On regarde et reregarade la carte avant d’enfin décoller histoire d’arriver vers 19h. Nous empruntons une petite route qui passe au milieu de la campagne provençale. C’est plutôt désert et arride. De temps de temps un champ de lavande, et dans les rares villages, de jolies maisons de maison en Pierre. Il n’y a pas de doutes, nous sommes bien dépaysés ! Cela dit la fatigue commence à se faire sentir passés 100km. Les petites bosses ne s’avalent pas si bien, et notre moyenne chute un peu. Une dernière montée longue mais peu pentue nous fait parvenir à Malfugasse d’où commence enfin la descente – rapide - vers le gîte. On guette le panneau « gite des grandes mollières ». Attention, il faut encore grimper 1km, sur une route défoncée à 7-8% !!! On voit deux trois maisons fermées : ce n’est donc pas là. La route se temine, j’imagine un instant que nous sommes perdus, avant d’apercevoir un grand mas en pierre, au bout d’un chemin très caillouteux. C’est bien là, on est arrivé : on voit bien vu le chemin que c’est organisé pour les VTT !!!

Au final, 120km, 6h05 de pédalage, 2280m D+, 19,6 km/h. température 27°C en moyenne.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: orussier

WE CHATEAU ARNOUX JOUR 1 10 Mai 2023 08:46 #9495

La video du parcours :
Dernière édition: 10 Mai 2023 08:47 par Hugues.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

WE CHATEAU ARNOUX JOUR 1 10 Mai 2023 09:02 #9496

Dernière édition: 10 Mai 2023 09:09 par Hugues.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.127 secondes
f t g m